Publication de la nouvelle norme italienne UNI/TR 11917:2023 sur les installations de biogaz dans les décharges avec des dispositions spécifiques concernant l'impact olfactif

Récemment, l'Italie a introduit la norme UNI/TR 11917:2023, marquant une étape significative dans la gestion des déchets visant à traiter diverses préoccupations environnementales liées à la collecte de biogaz dans les décharges. Ce nouveau standard italien, publié en juillet, comprend des dispositions spécifiques axées sur les émissions odorantes.

L'inconfort initial ressenti à proximité d'une décharge provient principalement de l'émission d'odeurs dues à des microcomposants olfactifs spécifiques présents dans le biogaz. Ces composants comprennent des esters, des composés de soufre (comme le sulfure d'hydrogène), des alkylbenzènes, du limonène, des mercaptans, de la putrescine, des thiophénols, des thioalcools, des thioacides, des polyamines et divers hydrocarbures qui sont libérés dans l'atmosphère. Le flux de biogaz non collecté disperse ces microcomposants perceptibles par l'odorat dans l'air, et les facteurs météorologiques les transportent dans la région environnante.

En Italie, un cadre juridique important a été établi en juin de cette année avec l'introduction du Décret Directeur approuvant les Lignes directrices pour l'application de l'article 272-bis du Décret législatif 152/2006 sur les émissions odorantes des plantes et des activités.

Un mois plus tard, ce nouveau standard, UNI/TR 11917:2023, a été publié, comblant certaines des lacunes de connaissances liées aux systèmes de collecte de biogaz dans les décharges, notamment en ce qui concerne les émissions d'odeurs.

Si vous êtes intéressé par ce sujet, vous pouvez acheter ce nouveau standard UNI/TR 11917:2023 (en italien) sur le lien suivant

 


   Si cet article vous intéresse, vous pourriez également être intéressé par ces articles.

 

 

Carlos Nietzsche Diaz Jimenez's Avatar

Carlos Nietzsche Diaz Jimenez

Carlos is the editor-chief of olores.org and has been in the odour world since 2001. Since then, Carlos has attended over 90 conferences in odour management, both national and international and authored a few papers on the subject. He has also organized a few international meetings and courses. Carlos owns a small company named Ambiente et Odora (AEO). He spends his free time with his wife and his twins, Laura and Daniel, and of course, writing on olores.org.

All the content here under Creative Commons license